Actualités sur l’environnement

Just another Blogvie.com weblog

Véhicules électriques : les avantages et inconvénients

Classé dans : Environnement — actusplanete at 4:44 on Mercredi, juillet 5, 2017

Le principal bénéfice des véhicules électriques est qu’ils ne produisent pratiquement pas de gaz à effet de serre. En fait, comme vous devez sans doute déjà le savoir, un moteur à combustion émet du dioxyde de carbone, du méthane et de l’oxyde nitreux, entre autres.
Toutefois, malgré le fait que les performances écologiques de ce type de véhicule soient indéniables, elle possède aussi quelques désavantages.

Les avantages

Comme mentionné plus haut, ce type d’automobile n’entraîne pas de rejet de polluants atmosphériques, tels que les oxydes d’azote, le dioxyde de soufre et le monoxyde de carbone, pour ne citer que ceux-là. Du coup, les véhicules électriques n’ont pas besoin de produits polluants à l’instar d’un liquide de refroidissement ou de l’huile de vidange.
Par ailleurs, vu que le moteur utilisé est de nature électrique, c’est relativement facile de charger l’accumulateur qui gère l’énergie dispensée au moteur. Pourquoi ? Parce que les sources d’électricité sont quasiment omniprésentes (à domicile, au bureau ou autres). Qui plus est, sachez que la voiture ne fait presque aucun bruit – elle ne contribue pas à la pollution sonore.
La batterie coûte chère
La batterie coûte chère 

Les inconvénients

Il est bon de préciser qu’une auto électrique est considérée comme écologique si elle consomme de l’énergie produite à partir de sources renouvelables (ex. les centrales solaires ou nucléaires). De plus, sachez qu’à cause de sa vitesse limitée et de sa faible autonomie, les longs trajets ne sont pas permis.

Pour terminer, notez que la batterie et l’accumulateur coûtent cher et qu’ils doivent être remplacés tous les deux ou trois ans. 

Beauté : qu’est-ce qu’un produit cosmétique bio ?

Classé dans : Environnement — actusplanete at 4:34 on Mercredi, juillet 5, 2017

Alliez santé et beauté en optant pour les cosmétiques bios ! Ces derniers sont composés de vitamines, de matières premières végétales, d’acide gras essentiel et de divers actifs naturels (entre autres). Ces composants, aussi présents naturellement dans le corps, conviennent parfaitement à la peau. Qui plus est, ils ne contiennent pas de substance chimique nocive (ex. le parabène) pour la santé. Il est à noter enfin qu’un produit cosmétique doit posséder un label « bio » pour être considéré comme tel.

 

Optez pour le cosmétique bio !

Optez pour le cosmétique bio ! 

Médicaments : la contamination de l’environnement

Classé dans : Environnement — actusplanete at 4:23 on Mercredi, juillet 5, 2017

 

Quels sont les impacts des médicaments sur notre écosystème ? Voilà un sujet qui mérite d’être mis en avant. Pour répondre à la question, il faut avant tout savoir qu’une fois absorbés par le système digestif de l’homme, les médicaments comportent des risques pour l’environnement. En fait, cela dépend de la biodégradabilité du produit. C’est pour cela qu’il est conseillé de ne pas jeter les médicaments en surplus et de les soumettre dans le circuit de recyclage Cyclamed, afin d’éviter de contaminer les eaux de surface et la mer. 

Ne jetez pas vos médicaments
Ne jetez pas vos médicaments

Environnement : la pollution et les outils numériques

Classé dans : Environnement — actusplanete at 4:17 on Mercredi, juillet 5, 2017

Comment réagirez-vous si quelqu’un vous disait que le numérique pollue notre environnement ? Pour ma part, j’aurais été choquée :P. En fait, j’ai récemment lu une actualité qui en parle. À ce qu’il paraît, si vous éteignez votre écran d’ordinateur avant de partir en pause au boulot, vous économiserez 30 % d’énergie.
Vous l’avez deviné, ce sont les petits gestes qui comptent le plus ! Si vous désirez obtenir un guide des bonnes pratiques à adopter, sachez que l’ADEME (Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Énergie) en propose un sur son site Web.

 

 Les outils numériques polluent l’environnement

Les outils numériques polluent l’environnement

Polluants : comment réduire le taux de COV

Classé dans : Environnement — actusplanete at 7:21 on Jeudi, juin 22, 2017

Cher lecteur, je vous invite à découvrir quelques conseils afin de diminuer le taux de polluants présents dans l’air intérieur.
On retrouve notamment des substances chimiques qui ont de faibles points d’ébullition, qui est le cas pour les Composés Organiques Volatils (COV) tels que le formaldéhyde et le benzène. Ces derniers sont présents dans les peintures, les colles et les moquettes, entre autres.
Pour diminuer le pourcentage de ces produits chimiques dans l’air intérieur, il est avisé d’aérer les salles au minimum 30 minutes par jour, de se servir des peintures à faible teneur en COV et d’opter pour des produits qui ne sont pas à base de formaldéhyde.

 Entretenez les bouches d’aération !

Entretenez les bouches d’aération !

Changement climatique : quelques bonnes pratiques à adopter

Classé dans : Environnement — actusplanete at 5:42 on Mardi, juin 20, 2017

Au cas où vous ne le sauriez pas, vous avez le pouvoir de lutter contre le changement climatique ! En effet, en effectuant de simples gestes au quotidien, vous pourrez réduire les émissions de gaz à effet de serre.

i) Optez pour des produits bio qui ont été cultivés localement. L’énergie est utilisée pour transformer les aliments et transporter les marchandises (l’importation). Par exemple, 18 % des émissions émanent de la fabrication laitière et de viande.

ii) Changez vos habitudes de transport. Les véhicules consomment un grand pourcentage d’énergie, et du coup, il est avisé de limiter leur utilisation. Toutefois, si la voiture est indispensable, vous pouvez opter pour le covoiturage. Choisissez l’auto le moins énergivore !

iii) Débranchez vos appareils électroniques lorsqu’ils ne sont pas utilisés et favorisez l’emploi des ampoules DEL (diode électroluminescente) ou fluorescentes compactes. Ce sont peut-être deux choses élémentaires, mais croyez-moi, beaucoup de gens oublient de les mettre en pratique.

 Optez pour des ampoules DEL
Optez pour des ampoules DEL

iv) En ce qui concerne vos déchets, vous pouvez utiliser ceux qui sont organiques en tant que compost. Le reste, tel que les verres et les papiers, peut être recyclé. Bref, adoptez le tri sélectif afin de protéger votre environnement.

Comme vous avez pu le constater, nous, les humains, provoquons directement et indirectement des émissions de gaz à effet de serre en consommant de l’énergie et de par nos achats. Pour réduire le taux de ces molécules dans l’atmosphère, il y a des initiatives que nous pouvons prendre.
Si vous avez aimé ce billet, n’hésitez pas à me laisser un commentaire.

P.-S, Vos opinions sont les bienvenus ;).

Pollution : la Guadeloupe est en alerte rouge

Classé dans : Environnement — actusplanete at 4:43 on Lundi, juin 19, 2017

La concentration en particules fines PM10 a augmenté en Guadeloupe. En fait, c’est l’utilisation de la combustion d’énergie fossile qui serait la source de cette pollution. Un grand nombre d’industries, ainsi que de transports, se servent de ce carburant pour fonctionner. Néanmoins, l’archipel affirme que le passage des brumes (à base de terre et d’argile), qui affecte chaque année les Antilles, est aussi à l’origine de cette pollution. Cette brume provient de l’Afrique de l’Ouest (la Mauritanie et le Mali) et est transportée par le vent.

 La brume provient de l’Afrique de l’Ouest
La brume provient de l’Afrique de l’Ouest

Protection de l’environnement : quelques conseils utiles

Classé dans : Environnement — actusplanete at 4:38 on Lundi, juin 19, 2017

Si vous consultez souvent les actualités, vous avez sans doute dû remarquer que l’on parle de plus en plus de la protection de l’environnement. Je vous invite à retrouver une liste de quelques actions que vous pouvez entreprendre afin de réduire la pollution.

Pour débuter, parlons de l’eau. Afin de diminuer la consommation de cette ressource, il est conseillé de fermer le robinet quand vous êtes en train de vous brosser les dents, d’attendre que le lave-vaisselle soit rempli avant de l’activer, et d’installer une pomme de douche ou un aérateur de robinet à faible débit. Eh oui, des petits gestes pour de grands résultats ;) !

En ce qui concerne les produits toxiques, comme vous devez sans doute déjà le savoir, ils sont néfastes pour les organismes vivants. Du coup, il faut privilégier l’utilisation de produits naturels. Par exemple, vous pouvez vous servir du bicarbonate de soude pour nettoyer.
De plus, je vous conseillerais également de ne pas jeter vos appareils électroniques et de les déposer plutôt dans un centre de collecte.

N’oubliez pas l’importance de trier les déchets ! Cela facilitera les démarches de recyclage. Cependant, pour réduire la quantité de déchets que vous produisez, achetez des produits réutilisables et durables. Aussi, évitez de prendre des articles avec beaucoup d’emballage, et apportez avec vous votre propre sac d’épicerie :D.

Ne sous-estimer l’importance de trier les déchets
Ne sous-estimez pas l’importance de trier les déchets

Avant de clore ce billet, je tiens à préciser qu’il ne faut pas oublier que protéger l’environnement, c’est préserver la survie et l’avenir de l’humanité !
Et vous, que vous faites-vous pour contribuer à la protection de l’écologie ?

Actualité : les ressources de l’Arctique

Classé dans : Environnement — actusplanete at 6:50 on Vendredi, mai 26, 2017

Selon une actualité que j’ai récemment lue, des scientifiques américains témoignent qu’approximativement 13 % du pétrole présent dans l’Arctique n’a pas été encore exploité. Cependant, cela risque bientôt de changer, vu que le Président Donald Trump a signé un ordre exécutif pour ouvrir le forage en Arctique.
Par ailleurs, sachez que le pétrole n’est pas la seule ressource naturelle qui y est disponible. En effet, des terres rares sont également présentes. Ces métaux rares, pour info, sont convoités par des fabricants de voitures électriques.

 

 Des terres rares sont à découvrir

Des terres rares sont à découvrir 

Déchets plastiques : une méthode signée Boyan Slat

Classé dans : Environnement — actusplanete at 6:21 on Mercredi, mai 24, 2017

Comme vous devez certainement le savoir, les déchets plastiques ont trouvé refuge dans l’Océan Pacifique, ce qui affecte lourdement les animaux marins. Pour remédier à cette situation, un jeune néerlandais appelé Boyan Slat a mis au point un système pour récupérer les débris qui flottent sur la mer. En fait, en utilisant des barrières flottantes, il serait possible de réduire de moitié les déchets présents dans le Pacifique.
Cependant, certains écologistes ne voient pas ce barrage écologique d’un très bon œil. Ils affirment que cela risque d’affecter la vie des petites créatures marines.

 

 La barrière flottante de Slat

La barrière flottante de Slat

Page suivante »
 

Créer un Blog | Nouveaux blogs | Top Tags | 50 articles | blog Gratuit | Abus?